La créatinine est une substance naturellement présente dans l’organisme et en particulier dans le sang, qui peut se doser.

Le taux de créatinine dans le sang est un bon indicateur du fonctionnement des reins. D’autres analyses sont aussi utiles, comme doser la créatinine dans l’urine ou encore mesurer ce que l’on appelle : la clairance de la créatinine ou le débit de filtration glomérulaire (DFG). Le dosage dans le sang de la créatinine s’appelle la créatininémie (créatinine sérique).

La créatinine est produite en quantité constante dans l’organisme, et provient du métabolisme musculaire. Plus exactement, la créatinine est un produit de dégradation de nos muscles. Et elle est essentiellement éliminée par les reins. Aussi quand on interprète le résultat du dosage de la créatinine, il est important de considérer la masse musculaire de chacun, le sexe, le poids , l’âge, les habitudes alimentaires (plus ou moins riches en protéines), etc.

Le dosage de la créatinine dans le sang permet avant tout de connaître le fonctionnement des reins et de détecter une éventuelle insuffisance rénale ou une maladie rénale.

La valeur normale de la créatinine dans le sang (sérique) est entre 50 et 110 micromoles/l, soit environ de 5 à 13 mg/l. Ces valeurs peuvent légèrement varier en fonction de la corpulence de chacun. Au-delà, une maladie rénale plus ou moins sévère est à craindre, ce qui nécessite d’entreprendre d’autres explorations.

Ce test est important pour les patients atteints d’hypoparathyroïdie car leur traitement à base de calcium et de vitamine D active peut s’accompagner d’effets secondaire comme une augmentation importante de la calciurie qui peut conduire à terme à une insuffisance rénale. Le test de la créatinine permet donc de surveiller l’état des reins et d’être une alerte en cas de dégradation de leur fonctionnement.