Les Symptômes

L'hormone parathyroïdienne (avec la vitamine D et la calcitonine, une hormone qui est produite par la glande thyroïde) joue un rôle important dans la régulation des taux de calcium et de phosphore dans le sang.

En raison d'une déficience de l'hormone parathyroïdienne (PTH), les malades attents d'hypoparathyroïdie (ou hypoparathyroïdisme) peuvent présenter des niveaux anormalement bas de calcium dans le sang (hypocalcémie) et des niveaux élevés de phosphore.

Les symptômes varient d'une personne à l'autre mais sous souvent liés à un trop faible taux de calcium dans le sang (hypocalcémie). 

Des symptômes très pénalisants

Au milieu du 20-ième siècle, lorsqu'on enlevait les glandes thyroïdes à un patient atteint par exemple d'un cancer et qu'on lui administrait l'hormone thyroïdienne, il mourrait sans qu'on sache trop pourquoi. Ce n'est que lorsqu'on compris le rôle essentiel des glandes parathyroïdes dans la régulation du calcium dans le sang qu'on a pu commencer à traiter les malades.

Aujourd'hui il est rare de mourir d'hypoparathyroïdisme mais pour autant les symptômes sont loin d'être anodins et ils empêchent la plupart du temps les malades de mener une vie normale. Le principaux symptômes sont :

  • Des fourmillements ou des engourdissement autour de la bouche ou au niveau des mains et des pieds (paresthésie),
  • Des tremblements ou une rigidité musculaire se propageant vers l'intérieur du corps et des crampes ou des spasmes musculaires pouvant évoluer en crise (tétanie),
  • Un sentiment de grande fatigue et de faiblesse générale,
  • Des pertes d'appétit, une bouche sèche, une soif accentuée,
  • Des problèmes cardiaques
  • De l'anxiété et de l'angoisse,
  • Des difficultés à rester concentré ou à réfléchir,
  • Une léthargie et une confusion mentale

A plus long terme, les patients exposés à la maladie peuvent souffrir :

  • De dépression,
  • De perte de mémoire,
  • De troubles psychiques,

Considérés de manière isolés beaucoup de ses symptômes peuvent être attribués à des causes très variées et il n'est pas rare que les médecins n'y voient que l'expression d'une fatigue passagère ou même la conséquence d'une période difficile de la vie (dépression causée par des difficultés familiales, au travail, etc.). Ce qui complique le diagnostic et contribue à désemparer trop de malades face à l'incompréhension des symptômes qu'ils éprouvent. 

Les malades atteints d'hypoparathyroïdie, eux, éprouvent souvent de nombreux symptômes simultanément et savent combien il est difficile de mener une vie normale même au ralenti, combien il est difficile de travailler à temps plein, combien s'occuper d'une famille devient une responsabilité trop lourde, etc. C'est un peu comme si on mettait une mauvaise essence dans un moteur censé marcher correctement, le véhicule se traîne sur la route et pourtant, vu de l'extérieur, tout semble aller bien ...

Le tableau ci-dessous, extrait de l'étude PARADOX (voir la rubrique "Ressources" pour accéder à l'étude complète), résume les symptômes les plus fréquemment ressentis par les patients :

 

Comme si cela ne suffisait pas, comme il est exposé dans le sous-menu "Traitement", les effets de bord des traitements indispensables peuvent également avoir des  conséquences très sérieuses comme :

  • Des calculs rénaux,
  • Des problèmes dentaires,
  • Des cataractes,
  • Etc.

Ne vous laissez pas dire que vos symptômes sont bénins ou qu'ils sont psycho-somatiques. Ou que tout ira mieux dès que vous prendrez des suppléments alimentaires de calcium.

Et surtout ne vous découragez pas ! La maladie d'hypoparathyroïdie se soigne. Il existe des traitements qui permettent d'en réduire les conséquences même si la vie est souvent profondément affectée par cette pathologie sévère.